Mission terminée : cahier d’un (non) retour au pays natal

Comment concilier les différentes identités que la culture, ancestrale ou coloniale, a implantées en nous ? Comment lire le paradigme de nos sociétés quand on a longtemps porté les lunettes d’un Autre ? Jusqu’où est-on soi, à partir d’où devient-on l’Autre ? Quelle est la juste mesure entre nos obligations communautaires et cette soif de […]

Le pauvre Christ de Bomba : Les dernières heures d’une utopie impérialiste ?

C’est au chevet de la mission colonisatrice que nous convie Mongo Beti dans ce grand classique de la littérature. Pour confesser le mourant, le Révérend Père Supérieur Drumont, brave prêtre en quête de brebis égarées à guider. Témoin malgré lui du semi-échec de l’évangélisation de l’Afrique, puis défenseur des villages que couvre sa paroisse contre […]

Main basse sur le Cameroun : autopsie d’une Hydre coloniale

Paru en 1972, Main basse sur le Cameroun fut censuré, puis autorisé en 1976. On peut imaginer l’embarras de Ferdinand Oyono, alors représentant du gouvernement camerounais en France, auteur du Vieux nègre et la médaille (1956), lorsqu’il se retrouva dans les rouages de la mécanique qui censura l’ouvrage de son compatriote. Car c’est cette mécanique, […]

Trop de soleil tue l’amour

Les histoires d’amour finissent mal en général, dit l’adage. Pour Zamakwé, journaliste féru de jazz et de whisky, elles finissent en catastrophe, emportant sur leur passage tout ce que peut rêver un homme de stabilité et d’harmonie. C’est à une bonne partie de rigolade sur fond d’Afrique postcoloniale que se livre Mongo Beti dans cet […]

Remember Ruben

REMEMBER RUBEN, Mongo Beti, Union générale d’éditions, 1974 Pour qui a lu l’œuvre de Mongo Beti, Remember Ruben fait écho à main Basse sur le Cameroun, ce carnet secret de la décolonisation du Cameroun, pour lequel l’auteur a payé très cher son audace. Dans ce rêve éveillé où se mêlent l’Histoire, la tradition et une […]

Perpétue ou l’habitude du malheur de Mongo Beti

ENCORE MONGO BETI ! Encore Mongo Beti ! S’est – on sans doute interloqué en 1974, date de la publication de Perpétue ou l’habitude du malheur chez Buchet/Chastel. L’écrivain Camerounais dont la plume était incisive, acerbe, révolutionnaire avait déjà fait beaucoup parler de lui à travers bon nombre de ses romans : (Ville cruelle 1954) ; (pauvre Christ de […]

Ville cruelle ou le choix entre la peste et le choléra

« Ville cruelle » est le premier roman d’Alexandre Biyidi Awala, dit Mongo Béti. Il l’a écrit sous le pseudonyme d’Eza Boto. Publiée en 1954 par Présence africaine, cette œuvre pose des jalons. Ceux de la réflexion de Mongo Béti sur les causes du drame d’une Afrique déjà exsangue pendant la colonisation. Les personnages principaux, Banda, […]

Dialogue avec des sourds

« Mongo Béti parle » dont le sous-titre est « testament d’un esprit rebelle » est un texte d’Ambroise Kom, né d’entretiens entre ce dernier et Mongo Béti en juillet 98 et juillet 99. L’ouvrage original est paru en 2002 au Bayreuth African Studies Series et a été réédité en 2006 aux éditions Homnisphères. Ce sont 295 pages de […]

Le portrait “presque cocasse” d’une Afrique qui luttait…

Mongo Béti : Remember Ruben : 1. Union générale d’éditions, 1974. Jacques Salomé dit qu’ « un livre a toujours deux auteurs : celui qui l’écrit et celui qui le lit ». Me voici donc auteur d’une lecture de Remember Ruben, mille fois cité, mais si peu souvent redécouvert. Vous trouviez Les Vampires du Godstank de Hubert Mono […]

Retour en haut